preloder

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald (2018)

Fantastique, Aventure | 2h 14
Notre note :
8,5/10
8,5
Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

Infos sur le film

  • Date de sortie : 14 Nov, 2018
  • Réalisateur : David Yates
  • Acteurs principaux : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler
  • Pays : Royaume-Unis

La critique :

Salut la ScreenSquad, j’espère que vous allez, bien ! Pour ma part, ça va super car j’ai eu l’immense privilège d’assister à la retransmission de l’avant-première DES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD. Et croyez- moi il y a des choses à dire sur ce film ! Alors installez-vous confortablement pour ma CRITIQUE DES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD. Parlons peu, parlons bien, voyons ensemble le pitch du film et n’oubliez pas : #ProtectTheSecrets

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

SYNOPSIS

« 1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais. »

Tout cela a l’air bien alléchant. Là où le premier volet des aventures de Norbert Dragonneau avait la lourde tache d’installer un univers et donc une nouvelle saga, le second nous plonge nous transporte immédiatement. Et dans sa valise, Magie, Intrigues, Action & Drames seront au cœur de ce second opus. Quoi qu’il en soit, attaquons immédiatement avec les points positifs du film : Les Crimes de Grindelwald !

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

LE SCÉNARIO

Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous allez avoir pour votre argent. En un peu plus de 2 heures, le film ouvre les portes beaucoup d’intrigues. Certes, elles n’ont pas toutes la même importance mais elles sont toute liées. Au total, pour moi, j’ai comptabilisé pas moins de 7 intrigues majeures et je pense que ce n’est pas le fruit du hasard ; surtout quand on sait l’amour pour le chiffre « 7 » que porte J.K. Rowling ! En soit, j’ai trouvé ça très osé de mettre autant de pistes dans ce film et je vous dirai pourquoi en fin d’article. Dans tous les cas, si vous êtes fans de l’univers, vous serez conquis à coup sûr par cette histoire et les innombrables références à la saga Harry Potter. Il est quand même bon de signaler que malgré ces références et tous les easter eggs, Les Crimes de Grindelwald a une histoire originale dont le thème central est largement plus appuyé que dans le premier film à savoir : 2 visions diamétralement opposées et portées par un duo d’acteur formidable : Johnny Deep en Grindelwald & Jude Law en Dumbledore.

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

LES ACTEURS

Je vous parlais de Johnny Deep et de Jude Law à l’instant : ce qui va me permettre de m‘étendre un peu sur le sujet. Je ne porte pas spécialement Jude Law dans mon cœur mais je ne peux que constater la finesse de jeu dont il fait preuve durant tout le film. Nous retrouvons un Dumbledore plus jeune, plus frais mais terriblement plus malicieux qu’auparavant et c’est très intéressant quand on regarde son vis-à-vis Grindelwald, interprété par Johnny Deep. Qu’on le veuille ou non, cet homme est un acteur formidable, et son interprétation est juste parfaite ! on a là un méchant aux sombres dessins mais ce qui est remarquable, c’est que plus le film avance, moins on a envie de le détester. J’irai même encore plus loin en vous disant qu’on pourrait presque comprendre ses motivations et pire, le soutenir. Un peu à la manière d’un Thanos ou d’un Magneto, Grindelwald est un personnage emblématique de la saga des Animaux Fantastiques. J’aimerai finir cette partie en vous invitant encore une fois à rester jusqu’à la fin parce qu’il y a quand même une petite coquille dans tout ça. Rendez-vous en conclusion.

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

LA TECHNIQUE

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Il n’y a rien de négatif sur tout l’esthétisme du film : Les plans caméras sont sublimes, qu’ils soient rapprochés, larges ou même contemplatifs, ils sont au service de l’action et de l’émotion. Donc chapeaux bas à l’équipe technique. Je ne vous parle pas des effets spéciaux et de la lumière qui vraiment d’excellente qualité mais je ne peux que vous conseiller de voir le film en IMAX ou dans une salle ATMOS. Pour une fois que tout est bien traité et bien réalisé, il serait dommage de se contenter d’une simple projection mais, là ce n’est que mon avis.

CE QU’IL FAUT RETENIR DU FILM

Je tiens encore une fois à préciser que j’aime beaucoup les univers de Harry Potter et des Animaux Fantastiques mais que je ne suis pas un fan hardcore. Donc ce qui veulent me taxer de je ne sais quoi, vous pouvez oublier. Je ne peux donc qu’aimer ce film pour les raisons que viens de vous expliquer. Cependant, si on cherche bien, certains petits grains de sables sont bien présents. Le premier d’entre eux concerne l’histoire ou plutôt les histoires racontées : Personnellement la quantité assez conséquente d’intrigues posées peut représenter un danger pour le film et ses suites. Peut-être que certains d’entre nous considéreront qu’il ne s’agit en fait que de fan-service répondant à une demande de la fan base et je peux aisément les comprendre. L’exercice est facile, surtout quand on sait tout l’enjeux économique que cela représente. Donc, c’est un piège potentiel pour ce film et la suite de la saga car s’il l’on nous propose autant de pistes, il faudra forcément des réponses, l’idéal étant, toutes les réponses. Chose qui n’a pas forcément été bien faite dans la saga Harry Potter.

Aussi, concernant les acteurs, là où l’on peut se réjouir de telle ou telle performance, le vrai risque est de faire passer certains personnages au second plan alors qu’ils ne le méritent pas. Si on veut aller plus loin, oui je considère que Norbert Dragonneau a été relégué au second plan au profit de Dumbledore et de Grindelwald. Et je dois reconnaître que ça m’a un peu chagriné parce que je me suis bien attaché au personnage. Cela étant, il ne faut pas rester borné et accepter certaines différences de traitement des personnages sans pour autant les oublier. C’est toute la difficulté d’un film au casting long comme le bras. Et j’espère que la saga des Animaux Fantastiques saura relever ce gros défi.

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

CONCLUSION

Ainsi s’achève ma nouvelle critique, j’espère qu’elle vous aura plu. Pour ma part, j’ai passé un merveilleux moment devant LES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD même si je l’ai trouvé un poil trop court à mon goût. La magie est au cœur de ce film et je pense qu’elle ravira le plus grand nombre d’entre nous. Aussi, il ne faut pas être dupe, je pense que ce film a d’abord été fait pour les fans des aventures de Harry Potter mais je pense aussi que la nouvelle saga des Animaux Fantastiques saura conquérir un nouveau public. Dans tous les cas, je vous invite vraiment à aller dans les salles obscures voir ce film et si vous en avez les moyens voyez le dans les meilleures conditions possibles (Imax, Atmos…).

Je vous laisse ici et on va se retrouver très vite pour de nouvelles critiques sur mon blog et sur ma chaîne. À très vite les amis et bonne toile !

Vidéo

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelvald

CRITIQUE (SANS SPOIL) LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2 - LES CRIMES DE GRINDELWALD

Fantastique, Aventure

x