preloder

First Man : Un film né pour briller ! (2018)

Biographie, Aventure | 2h 20min
Notre note :
8/10
8
Affiche-First-Man

Infos sur le film

  • Date de sortie : 17 Oct, 2018
  • Réalisateur : Damien Chazelle
  • Acteurs principaux : Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke
  • Pays : USA

La critique :

Salut La screensquad, j’espère que vous allez bien ; en tout cas, pour moi c’est juste parfait. Et je tenais avant tout à vous remercier pour l’engouement dont vous avez fait preuve pour ma critique d’Alad’2. Actuellement, vous êtes plus de 85.000 à l’avoir vu sur YouTube et pour ça, juste MERCI ! Je ne réalise pas encore très bien et c’est aussi pour ça que j’ai choisi de prendre plus de temps que d’habitude pour préparer ma nouvelle critique. Et aujourd’hui, nous allons voir à quoi ressemble le dernier film de Damien Chazelle (LaLaLand & Whiplash) avec en tête d’affiche Ryan Gosling et dresser la critique du film FIRST MAN.

SYNOPSIS

« Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale. »

Quand on li ce synopsis, on peut que s’attendre à quelque chose de prenant, émouvant, passionnant et intense. Retracer le parcours de Niel Armstrong durant près de 10 ans ne sera certainement pas chose aisée surtout si ce film prend le temps de revenir sur tous les préparatifs qu’a dû suivre l’astronaute dans un climat politique sombre et conflictuel. Mais comment peut-on s’attendre à vivre une vie normale quand on sait que l’on a potentiellement la chance de devenir le premier homme à marcher sur la Lune ? C’est là tout l’enjeu du film. La question que l’on peut se poser c’est si le film a les épaules pour reconstituer 10 ans de la vie d’un homme qui vont changer le monde à tout jamais et nous faire entrer dans une nouvelle ère.

First-Man

1 : LE RÉALISME

Quand on regarde le premier point, on peut penser que oui. En effet la première chose qui nous frappe, et ce, dès le début du film, c’est son réalisme. L’immersion est totale en plus d’être rapide. Nous vivons avec Niel Armstrong dès le début du film. On le constate par de nombreux plans assez rapprochés sur les personnages mais pas que ! Le film prend le temps de nous situer dans l’espace de par la reconstitution des décors mais également par la contemplation de ce grand vide au-dessus de nos têtes. C’est beaux, franchement c’est beau, sans compter tout le travail de photographie, de lumière et de mise en scène c’est ultra qualitatif, peut-être même académique.

First-Man

2 : UN CASTING 5 ÉTOILES

Et que dire des acteurs qui font vraiment preuve d’une qualité de jeu exceptionnelle ! Ryan Gosling est excellent, comme à chaque fois… putain que c’est énervant ! Son est tout en sobriété mais c’est diaboliquement efficace. Et c’est pareil pour les acteurs secondaires. Je pense à sa femme interprété par Claire Foy ou bien encore Jason Clark interprète du personnage d’Ed White. Pour ce qui est du contexte et des acteurs, on ne pas bouder notre plaisir, pour le moment, c’est vraiment un film 5 étoiles. Tout est en place et le chef d’œuvre semble se profiler. Toutefois, attention, nous n’avons pas encore parlé du scénario et de ses enjeux. Alors qu’en est-il ?

First-Man

3 : LES ENJEUX SCÉNARISTIQUES

A quoi sommes-nous censés nous attendre avec un film tel que FIRST MAN ? Pour ma part je m’attendais à découvrir un portrait psychologique de Niel Armstrong couplé à de merveilleuses explications scientifiques et techniques relative à l’exploit de marcher sur la lune. Je dois avouer que sur ce point, j’ai plutôt été déçu car si le film prend tout son temps pour nous dresser un merveilleux tableau autour de personnage de Niel Armstrong, il est un peu feignant vis-à-vis du défi relevé par la NASA et ses équipes. Personnellement, je pense que c’est ce qui empêche ce film d’être un véritable chef d’œuvre. En fait il manque une touche narrative autour du réel exploit technique et scientifique que représente la conquête de l’espace et l’exploration lunaire. C’est ce qui fait, encore une fois, pour moi, la différence entre un INTERSTELLAR et un FIRST MAN.

CONCLUSION

Au final, que faut-il retenir de FIRST MAN ? C’est un très bon film ! Certes, il ne sera abordé sous l’angle auquel il est prédestiné comme beaucoup d’autres films dédiés à la conquête spatiale mais n’est-ce pas là tout ce que l’on peut attendre du cinéma d’aujourd’hui ? Avoir plus que ce à quoi l’on s’attend. C’est le pari que font Damien Chazelle et Ryan Gosling dans un long métrage parfaitement étudié pour conquérir le cœur des spectateurs et peut être même celui des Oscar. La réalisation est belle, soignée et intimiste, émotion et impact visuel sont les maîtres mots de ce film et quoi que l’on en dise, FIRST MAN à une réelle chance de marquer les esprits !

Et voilà les amis, ma critique est terminée. Comme vous aurez pu le constater, elle aura été bien plus courte que celle d’Alad’2 mais j’ai envie de vous dire, tant mieux ! Si jamais, vous êtes curieux et souhaitez découvrir d’autres critiques, je vous invite à suivre quelques liens : Critique Alad’2 et à vous abonner à ma chaîne YouTube. D’ici là, nous allons nous retrouver très vite pour de prochaines critiques. A plus sur la toile.

Vidéo

Affiche-First-Man

CRITIQUE FIRST MAN : LE PROCHAIN FILM FAIT POUR LES OSCARS !

Biographie, Aventure

x